Apprendre le piano, par quoi commencer ?

Le piano reste l’un des instruments les plus populaires. Pour un pianiste débutant autodidacte, la question se pose naturellement de savoir par où commencer exactement. Pour apprendre le piano, il est possible de se tourner vers une méthode de piano, de prendre des cours de piano, ou de regarder des vidéos de piano en ligne. Cependant, avant cela, il y a certaines choses à intégrer.

Faut-il apprendre le solfège ?

Tous les instruments de musique, le piano en tête, peuvent être appris petit à petit grâce au solfège. Cette méthode d’écriture de la musique vous permettra de lire, de comprendre et de jouer toutes vos chansons préférées. L’apprentissage du piano est beaucoup plus facile si vous apprenez le déchiffrage des partitions grâce au solfège.

Cependant, il est tout à fait possible pour les débutants de progresser sans apprendre immédiatement à lire une clef de sol ou une clef de fa. Il existe des tablatures disponibles sur Internet et il est possible d’apprendre simplement en imitant. Le solfège n’est donc pas une priorité et apprendre à reconnaître les notes suffit. Cependant, vous finirez par avoir besoin du solfège pour continuer à progresser.

Apprendre la bonne position

Jouer du piano mobilise l’ensemble du corps. Toutes les chaînes musculaires doivent participer à l’effort des mains et des doigts sur les touches du clavier. Que ce soit sur un piano numérique, un piano classique, un piano droit ou un piano à queue, tous les pianos exigent une tenue impeccable de la part du pianiste. Sans cela, il risque de se blesser et de se bloquer dans sa progression. La position du pianiste devant son piano doit donc être travaillée dès le tout début de l’apprentissage.

Il est important de se positionner bien au centre du clavier. Vos avant-bras sont perpendiculaires au piano et vos coudes sont à la hauteur des touches ou un tout petit peu au-dessous. Si vos coudes sont mal positionnés, vous allez être obligé de casser vos poignets et vous vous créerez des tendinites. Votre dos doit être bien droit et vos fesses sur le bord d’un fauteuil spécialement conçu pour jouer du piano.

Travailler l’indépendance des deux mains

Tous les pianistes débutants doivent aussi passer de longues heures à travailler l’indépendance des deux mains. Effectivement, la main gauche est souvent utilisée pour jouer les accords alors que la main droite joue plutôt les mélodies. Résultat, elles sont amenées à jouer constamment à des rythmes différents et dans des positions différentes. Apprendre à les dissocier est donc une étape importante de l’apprentissage.

Pour progresser rapidement, il faut s’entraîner avec la main gauche uniquement. Effectivement, la main droite est souvent la plus forte et comme elle joue les mélodies, on a tendance à la privilégier, car cela donne l’impression d’avoir maîtrisé le morceau. Cependant, les accords sont essentiels pour étoffer un morceau et vous devez donc prendre le temps de faire jouer votre main gauche seule sur le clavier en variant les combinaisons de touches pour améliorer ses doigtés et progresser vite.

Travailler le rythme

La lecture d’une partition permet également de connaître le rythme. Or, la rythmique d’une mélodie ou d’une chanson est absolument essentielle. La musique, ce n’est pas que du son, mais aussi du rythme. Voilà donc le moment où le solfège devient presque indispensable. Cependant, il est toujours possible de travailler le rythme à l’oreille, mais c’est bien moins précis et vous risquez de prendre de mauvaise habitude.

Prendre des cours de piano permet également d’avoir accès à une oreille attentive qui pourra vous faire remarquer et vous corriger quand vous faites des erreurs de rythme. Apprendre à jouer du piano passe inévitablement par cette étape, notamment en raison de l’utilisation des pédales qui réclame de bien connaître les questions de rythme.

Néanmoins, il est possible d’intégrer les bases du rythme musical simplement. Pour cela, apprenez les relations entre chaque note et forcez-vous à les respecter grâce à un métronome. Sachez donc qu’une blanche vaut deux noires et une noire vaut deux croches. La ronde, quant à elle, vaut deux blanches.

Travailler les gammes sans relâche

En musique, certains ensembles de notes sont réunis sous la forme de gammes. Chaque gamme porte généralement le nom de la première note qui la compose. Chaque gamme est donc une suite de notes jouées les unes après les autres et séparées par un intervalle donné sur l’ensemble de la tonalité. Évidemment, savoir déchiffrer une partition aide grandement à comprendre et interpréter les gammes.

L’avantage du travail quotidien des gammes, c’est qu’il permet de travailler la vélocité et l’agilité des doigts. Il permet également d’entraîner l’oreille à reconnaître les différentes gammes et donc les différents accords possibles. Effectivement, un accord harmonieux réunit toujours de notes à l’intérieur d’une seule et même gamme. Même si c’est de plus en plus rare, un professeur de piano démarre généralement ses leçons par des gammes en guise d’échauffement.

Toutes les gammes ne comptent pas le même nombre de notes de musique. Cela permet aux accords d’avoir certaines sonorités caractéristiques de certaines musiques comme le jazz. Si vous suivez des leçons de piano dans un style particulier, vous apprendre peut-être de nouvelles gammes. Dans tous les cas, tous les grands compositeurs et musiciens doivent connaître leurs gammes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *