Piano classique ou numérique : lequel choisir pour un débutant ?

Quand on commence à apprendre à jouer d’un instrument, il est impératif d’avoir accès à du bon matériel. Sans cela, vous prendrez de mauvaises habitudes qu’il sera difficile d’oublier plus tard. Le piano est un exemple particulièrement édifiant. Entre les pianos classiques et les pianos numériques, le toucher et le retour du clavier ne sont pas les mêmes. Le son aussi peut être très différent. Cependant, un bon piano numérique vaut largement un piano classique. Alors, comment choisir ?

Les avantages du piano numérique pour débuter

Le tout premier avantage du piano numérique, c’est bien souvent son prix. À l’achat, un piano de ce genre coûte beaucoup moins cher qu’un modèle classique. C’est bien normal puisque ces pianos sont construits à la chaîne, de manière industrielle, et sont bien moins coûteux à fabriquer. Un piano classique, aussi appelé acoustique, demande plusieurs interventions humaines sur plusieurs semaines. Son prix est inévitablement beaucoup plus élevé.

Le piano numérique est également plus économique sur le long terme. Un piano classique est composé de cordes qui peuvent s’user et se casser. Il doit être accordé et entretenu régulièrement (au moins une fois par an). C’est un autre poste de dépense que le piano numérique n’a pas. Voilà pourquoi beaucoup de débutants se tournent vers un piano numérique. Ainsi, ils sont sûrs de ne pas investir trop d’argent dans un loisir qui ne durera peut-être pas plus de quelques années.

Enfin, il ne faut pas non plus oublier que les pianos numériques prennent généralement beaucoup moins de place. Certains modèles peuvent même être rangés dans un placard après avoir démonté leur pied. C’est un avantage conséquent quand on vit dans un petit espace.

Yamaha, Casio, etc. : comment s’y retrouver parmi les modèles numériques ?

Pour bien choisir son premier piano numérique, il ne faut pas se concentrer sur une marque en particulier, mais plutôt sur quatre éléments essentiels :

  • Le nombre de touches
  • La sensibilité des touches
  • Le toucher du piano
  • Les fonctionnalités supplémentaires

Le nombre de touches est le plus facile à considérer. Un piano classique doit en avoir 88 exactement. Certains pianos numériques en ont plus ou moins que 88. N’achetez pas un modèle de ce genre si vous débutez. Soit il s’agit d’un modèle de mauvaise qualité pour les enfants, soit il s’agit d’un modèle beaucoup trop compliqué pour un débutant.

La sensibilité des touches

La sensibilité des touches est absolument essentielle. Malheureusement, il faut souvent avoir le modèle sous la main pour bien l’évaluer. Pour cela, appuyez très doucement sur la touche. Si le son sort de la même manière que lorsque vous appuyez franchement, alors le piano n’a pas de sensibilité. Cela posera beaucoup de problèmes quand vous apprendrez à jouer des airs qui nécessitent de travailler la sensibilité des touches pour différencier certaines notes.

Le toucher du piano

Le toucher du piano n’est pas la même chose que la sensibilité des touches. Il s’agit en fait de la « résistance » des touches quand vous appuyez dessus. Dans un piano acoustique, appuyer sur une touche active un mécanisme qui vient frapper un marteau sur une corde. Ce mécanisme produit une résistance particulière et essentielle pour le confort du pianiste. Quand vous jouez sur des rythmes soutenus, il est essentiel que les touches résistent pour revenir en place et vous aider à jouer.

Aujourd’hui, les pianos numériques reproduisent très bien le toucher des pianos classiques. Néanmoins, il ne faut surtout pas acheter un modèle proposant un toucher léger ou lesté. Il s’agit d’un toucher très éloigné de celui d’un vrai piano. Il correspond davantage à celui d’un synthétiseur bas de gamme. Tournez-vous plutôt vers un toucher semi-lourd pour les modèles de milieu de gamme et vers un toucher lourd pour les modèles un peu plus chers.

Enfin, les modèles les plus précis ont ce que l’on appelle un « toucher piano », ou bien « toucher marteau ». Certains intègrent de vrais marteaux pour reproduire la sensation d’un piano classique. C’est ce qui se fait de mieux, mais c’est aussi inutile pour un débutant.

Les fonctionnalités supplémentaires

Le piano numérique a l’avantage d’offrir de nombreuses fonctionnalités uniques. Vous pouvez y brancher un casque audio pour jouer sans jamais déranger vos voisins, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit. Il permet aussi bien souvent d’enregistrer ce que l’on joue pour pouvoir l’écouter ensuite à nouveau et ainsi repérer ses défauts. Enfin, presque tous les modèles de base embarquent aussi un métronome.

Les modèles un peu plus chers ont souvent beaucoup d’options et d’effets qui permettent de jouer d’autres instruments que le piano. La qualité de la carte son intégrée au piano et la possibilité de le brancher à un ordinateur pour composer ses musiques et les mixer sont aussi des options que l’on retrouve dans les modèles les plus chers.

Pourquoi continuer à utiliser un piano classique ?

Face aux pianos numériques et à leurs récentes améliorations, qu’est-ce que les pianos classiques ont encore à offrir ?

Outre le prestige du piano classique, le son et les sensations qu’ils offrent restent supérieurs aux pianos numériques dont le prix est abordable. Les pédales des pianos numériques sont également l’un de leurs principaux points faibles.

Cependant, la différence entre un bon piano numérique et un piano classique est difficile à percevoir pour un débutant. Il faudra plusieurs années d’apprentissage avant d’avoir vraiment besoin de s’entraîner ponctuellement sur un piano classique pour progresser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *